MURS A PECHES - Caroline Sattler
        
MURS A PECHES
«Les pêchers étaient plantés en espalier le long de murs de plâtre qui retenaient la chaleur du jour et la restituaient la nuit, formant ainsi un «radiateur solaire» propice au développement des fruits. Aujourd’hui, seuls 38 hectares restent les témoins de cette histoire aujourd’hui. Expérimentation agricole, jardinage, théâtre, concerts, fêtes... Multiples sont les associations qui investissent le site, le font vivre et travaillent à sa reconstruction.»
Dernier témoin de l’activité agricole de la proche banlieue parisienne, intense jusqu’au début du XXème siècle ce site magnifique offre un dépaysement total dans une nature foisonnante.
Ces photographies ont été prises à Montreuil, à quelques Kilomètres de Paris. Les murs à pêches constituent un rare espace abandonné entouré d’une urbanisation dense.
Top